Home photo
Caucasus - Le grand chambardement

Caucasus - Le grand chambardement

Les majorettes

Les majorettes

Somewhere in Prague

Somewhere in Prague

Résistances

Résistances

Mostar

Mostar

Carnaval du nord

Carnaval du nord

Demiryol refugee camp

Demiryol refugee camp

Away to Hanoi

Away to Hanoi

Sagui nughal, Dakar

Sagui nughal, Dakar

Homeland

Homeland

Sang neuf

Sang neuf

Der himmel über Berlin

Der himmel über Berlin

Go Top
Des lendemains qui chantent

Des lendemains qui chantent

Ma soeur s'appliquait inlassablement à arracher l'écorce des arbres

Ma soeur s'appliquait inlassablement à arracher l'écorce des arbres

Botiza

Botiza

Les mémoires du fleuve

Les mémoires du fleuve

Liens

Go Top

Les jours ordinaires, journal

Janvier
Mai
Septembre
Février
Juin
Octobre
Mars
Juillet
Novembre
Avril
Août
Décembre

Expos / Publications

Expositions:

Du 6 au 28 Février 2015: Exposition "Les Majorettes"
Courte Echelle, Rue de Rotterdam, 29 à Liège

Du 24 au 29 Mai 2014: Exposition collective Carrefour de l'Infini
Hangar, quai Saint-Léonard, 43b à Liège

Du 15 au 21 Mai 2014: Exposition collective
Foyer culturel de Philippeville, rue de France, 1A à Philippeville

Du 8 au 20 Avril 2014: Exposition collective Rencontre inter-écoles de la Fédération Wallonie Bruxelles
Galerie du Beffroi, rue du Beffroi, 13 à Namur

Publications:

Magazine C4, Automne 2015, n°226 Une autre wallifornie est possible

Magazine C4, Eté 2014, n°221 Football, mon amour

Publications Web:

Site Entonnoir - La photo du mois Février

Site Entonnoir - Dossier La peur

Caucasus - Le grand chambardement

Arménie. Le 7 décembre 1988, à 11h41, une faille s'ouvre. La rupture disloque la surface de la terre. Elle commence au sud de la ville de Spitak et se dirige vers l'ouest. Deux blocs coulissent l'un sur l'autre. Tout le nord du pays est dévasté, éventré, transformé en un monceau de gravats. Spitak, presqu'entièrement éliminée. C'est là que j'atterris, un jour de juillet 1999. C'est là que je vis, moi aussi, un séisme.
Après, les voyages se succéderont. C'est que je porte en moi, le vert tendre des montagnes de l'Haiastan.

Résistances

Demiryol refugee camp

Sheki, nord de l'Azerbaïdjan, Camp de réfugiés de Demiryol. 1500 personnes déplacées y vivent sans eau ni électricité. Des déplacés 'internes' du Nagorny Karabakh, une enclave, en territoire azéri, peuplée à 80% d'Arméniens.
Les réfugiés viennent du corridor de Latchin, lieu stratégique pour le passage entre Arménie et Karabagh.
Nous vivons avec eux dans le camp, dormant à même le sol, sur du béton qui nous comprime la poitrine et nous empêche de respirer. Nous les rencontrons chaque jour et écoutons leurs histoires. Destruction et déportations.
L'engrenage s'est mis en marche. Azéris et Arméniens s'accusent les uns les autres de massacres. La mémoire de ces gens est comme un brasier.
J'ignore encore, que j'irai, dix ans plus tard, dans ce corridor de Latchin et que j'y verrai les traces de destruction encore intactes.

Homeland

Les majorettes

Mostar

Away to Hanoi

Sang neuf

Somewhere in Prague

Carnaval du nord

Sagui nughal, Dakar

Der himmel über Berlin

Des lendemains qui chantent

Ma soeur s'appliquait inlassablement à arracher l'écorce des arbres

Botiza

Là où le temps est suspendu.

Contact

Photos protégées par copyright. Toute utilisation interdite sans autorisation de l'auteur.