Go TopHome

Les jours ordinaires, décembre

1er décembre


Il était comme une apparition. Il s’est fait attendre. Et si je ne le connaissais pas par coeur, je n’aurais pas compris. Il s’est répandu, imperturbable. Au chaud je l’ai observé tandis qu’il se tissait doucement. Transformation continue, il a conquis tout l’espace. Il m’a presque soufflé un bonjour.

1er décembre 2015


6 décembre


Déposée par le retrait des marées dans la houle, je m’accumule à la surface. j’attends qu’on vienne me récolter. Étrange quotidienneté de l’errance. A vivre sur les lignes d’équinoxe, On attrape l’âme schizophrène. La nuit revient déjà. Corps insoluble couché là dans le va-et-vient incessant, ballottée je resterai. Je vais boire toute cette étendue liquide et après la mue, je déplierai enfin le corps.

6 décembre 2015


10 décembre


Il m’a demandé où je voulais aller pour ma journée d’anniversaire, j’ai dit «Seraing». Nos pieds nous ont trimballé entre l’acier et le fer. J’ai suspendu mon regard aux tubes métalliques, à l’ossature fragmentée, comme une peau laissée à nu. Murs de tôle qui mitraillent le paysage. L’ombre de nos silhouettes projetées et le vent et le froid nous fouettant le visage.

10 décembre 2015


15 décembre


Jeanne est née cette nuit. Un autre petit cocon à tisser. Des petites aubes à accueillir, la joie des commencements.

15 décembre 2015


21 décembre


Du brouillard monte un murmure. Ça me crie au dedans, alors, il faudra croire à la promesse de ce matin, y croire. Il faudra dans le creux de ma poitrine le faire retentir.

21 décembre 2015


27 décembre


Au loin, vos tours de garde. Dites merci et ne relevez pas la tête. Existences fossiles comme des plaies béantes.

27 décembre 2015